Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse, Romans

Un monde sauvage, Xavier-Laurent Petit, Ecole des loisirs

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

unmondesauvage.jpg

 

Au bout du bout de la taïga, dans le petit village de Slobodnié. A la rentrée, Felitsa et ses amis iront poursuivre leur scolarité en ville, à une centaine de kilomètres. D’ici là, l’été leur réserve bien des aventures…

Alors que Roksanna écume les boutiques avec sa mère et fait collection de décolletés et de maquillage, Felitsa accompagne sa propre mère, Alissa, garde forestière, sur la piste de Miss Infinity, une tigresse dont elles ont repéré les traces. Mère et fille sont d’autant plus enthousiasmées quand elles comprennent que Miss Infinty attend des petits. Cependant, un tel événement ne tarde pas à attiser la convoitise des braconniers, notamment celle du père de Kostia, un camarade de Felitsa.

Si quelques années plus tôt, la mère de Felitsa repérait des indices de la présence de tigres toutes les semaines, aujourd’hui la présence de Miss Infinity et de ses petits est un vrai miracle. Pour mieux les protéger et les observer, Alissa et les scientifiques du « Groupe Tigres » les équipent d’une puce afin de suivre leurs trajets. Lorsque le signal des deux petits disparaît, c’est une course contre la montre qui s’engage pour les retrouver.

Xavier-Laurent Petit nous entraîne dans un formidable voyage à la rencontre d’un monde en voie de disparition. Un monde sauvage est également un beau roman d’initiation. En un été, Felitsa et ses amis vont quitter la naïveté de l’enfance et découvrir de douloureuses réalités : outre la cruauté des hommes envers les animaux, Felitsa prend conscience de la cruauté dont l’homme peut faire preuve envers ses semblables en apprenant l’histoire tragique de son institutrice et des camps de travaux forcés. Le récit fait aussi la part belle à la beauté et à la poésie à travers la description de la taïga, la grâce bestiale de Miss Infinity et la différence pleine de douceur et de générosité de Pavka, le petit frère de Felitsa.

Commande en ligne.

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse

L’invonvénient d’être un lapin, Bruno Gibert, Ecole des loisirs

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

inconvenientlapin.jpg

Quatre histoires amusantes mettant en scène des animaux :

      Grenouille et Têtard prennent le train pour Paris à la recherche d’un violon pour l’anniversaire de Crapaud. La grande ville leur réserve bien des aventures… 

        Renard a faim, très faim… Ils décident d’aller croquer une poule, mais il y a décidément un « je-ne-sais-quoi qui ne va pas »… Quand Renard disparaît mystérieusement, même les poules finissent par s’inquiéter !

      L’inconvénient d’être un lapin, c’est, bien sûr, d’avoir de grandes oreilles. Tous les ans, Lapin se rend au bal masqué du solstice d’été et  quel que soit son déguisement, on le reconnaît dès son arrivée. Mais il est bien décidé à trouver le déguisement qui le rendra méconnaissable…

       Enfin, il était une fois trois petits lérots qui avaient décidé de repeindre leur maison. Chacun choisit une couleur : l’un du bleu, l’autre jaune, le troisième du rouge. Mais quelle couleur va l’emporter ?

 

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

 

 

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

 

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse, Romans

Romans pour petits lecteurs-voyageurs : Chien Pourri à Paris, Colas Gutman/Marc Boutavant, Ecole des Loisirs et Cap sur Tadoussac, François Beiger/Guth Joly, Belin

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Chien pourri a Paris.jpg

 

Chien Pourri et Chaplapla sont de retour pour une nouvelle aventure. Cette fois, nos deux compères décident de visiter Paris. C’est parti pour un Poubelle-Tour qui les emmène de Montmartre aux Folies ménagères, en passant par Notre-Drame et le métropolichien. Les deux amis au grand cœur parcourent la ville, alliant tourisme et générosité en aidant un petit garçon à retrouver sa maman.

Commande en ligne.

 

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Tadoussac.jpg

Les plus aventuriers remonteront le temps jusqu’au 17ème siècle et mettront le Cap sur Tadoussac au Québec en compagnie de François-Henry et Pierre-Esprit. Le premier est le fils du Comte de La Tissière ; le second, un orphelin recueilli par la comtesse, qui l’a élevé comme son propre fils. Les deux garçons, fascinés par le récit des expéditions menées en Nouvelle-France par le comte et l’explorateur Samuel de Champlain décident de tenter eux aussi l’aventure. A l’insu de tous (ou presque), ils vont planifier leur départ et embarquer sur le navire du Capt’ain Croc pour travers l’océan.

 

Le roman est complété par un petit cahier documentaire.

 

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse, Romans

Cucu, Claire Castillon, Ecole des Loisirs

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

Cucu.jpg

Lilas Fleury a 11 ans et, soudainement, elle fait une overdose de couleurs, de fleurs, de paillettes et de froufrous ; bref : elle n’en peut plus du « cucu ». Depuis qu’elle a découvert la maison de son amie Toscane, elle rêve d’un décor immaculé et de troquer les goûts surchargés de sa mère contre un peu plus de sobriété et de « pointu ».

Ce changement est d’autant plus urgent que le prochain dîner de classe est prévu chez elle et qu’elle est tombée amoureuse du fils de la concierge, Clovis Buzenval. Il en va donc de sa réputation !

Je l’avoue, au premier abord, ni la couverture ni le titre ne me donnait envie de découvrir ce livre : trop… cucu ! Heureusement, j’ai dépassé cet a priori et bien m’en a pris car, comme le découvre et le démontre Lilas dans le roman, les apparences sont souvent trompeuses. En effet, nous sommes loin du gnangnan et du rose bonbon : Lilas cherche à construire son identité, à trouver sa place au sein de sa famille et de sa classe. Pas facile de grandir entre les disputes des parents, les trahisons des copines, les leçons de géographie et les premiers émois. Lilas nous livre ses réflexions avec beaucoup d’aplomb et d’humour.

Un beau roman qui conte avec justesse le passage de l’enfance à l’adolescence.

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse, Romans

iM@mie, Susie Morgenstern, Ecole des loisirs

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;}

imamie.gif

 

– Pas de télé, pas d’ordinateur, tu es dans la préhistoire.
– J’aime la préhistoire.

Sam, 16 ans, est accro aux écrans. Pour le désintoxiquer, ses parents l’envoient passer un an chez sa grand-mère, Martha. Là-bas, ni ordinateur, ni téléphone portable, mais de bon petits plats, les livres du bac à étudier et son piano…

Au départ, Sam tente de convaincre sa grand-mère de se convertir aux nouvelles technologies, mais Martha prend son rôle à cœur et reste intraitable… Du moins, en apparence ! En effet, alors que Sam prend goût aux repas « maison » et aux moments partagés avec sa grand-mère, qu’il s’efforce d’effectuer ses lectures et découvre l’usage du téléphone fixe pour prendre des nouvelles de sa petite amie, Martha, elle, craque pour un ordinateur portable et surfe des heures durant en cachette de son petit-fils. A tel point que Sam commence à s’inquiéter de l’air absent de sa grand-mère et de son désintérêt pour la cuisine, notamment…

Un roman qui invite toute la famille (parents, enfants, grands-parents) à la réflexion sur de nombreux thèmes actuels. Partant de l’addiction des jeunes aux nouvelles technologies, Susie Morgenstern déploie un éventail d’autres questionnements très intéressants : les parents absents ou dépassés qui se reposent sur les grands-parents, la communication, l’amour chez les plus âgés… Le tout avec beaucoup d’humour, de tendresse et de légèreté !

Ecole des loisirs, Loulou et Cie

Dodo, Dorothée de Monfreid, Loulou et Cie

dodo.jpg

Normal
0
21

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;}

Dans un dortoir, tous les amis sont endormis oui mais Popov ronfle vraiment très fort et Nono ne trouve pas le sommeil. Micha veut bien lui lire une histoire mais évidemment Nono réveille Pedro qui voudrait bien son doudou. Et finalement qui dort encore ?

Une histoire hilarante pour les tout-petits.

Actes Sud, Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse

Quelques livres pour lecteurs débutants niveau deuxième primaire

chien.jpg

 

 

La nouvelle aventure pleine de dérision de Chien pourri se passe à la mer. Si on consent à l’emmener à la mer, ce n’est pas pour autant que Chien pourri est accueilli à bras ouverts. Mais Chien pourri est naïf et toujours bien intentionné ce qui va lui permettre d’ignorer la méchanceté des autres chiens et de prouver que, même s’il n’est pas beau, il peut trouver un maître.

 

Ecole des loisirs, à partir de 7-8 ans – commander en ligne

 

 

 

 

 

trous.jpgUn jour, Paul perd conscience en pleine cour de récré. Il apprend brusquement qu’il est diabétique. Désormais, Paul devra contrôler son sang au bout des doigts six fois par jour et avoir sa pompe à insuline accrochée à lui. Pas facile tous les jours quand on a juste envie d’être un garçon normal. Dans cet apprentissage de la maladie, Paul découvre un précieux réconfort auprès d’Anaïs, son amie d’école, et d’Arthur, jeune malade rencontré à l’hôpital.

 

Un roman très touchant qui a beaucoup plu à mon fils de 10 ans. commander en ligne

 

 

 

 

 

lulu.jpgBien que Marcel n’aime pas le foot, il est le meilleur ami de Lucien, alias Lulu, et de loin. Alors le jour où Marcel le snobe pour tenir la main d’une fille et lui faire des yeux d’amoureux, Lulu est vert de jalousie et se sent profondément trahi. La guerre est déclarée, la classe entière choisit son camp. A tel point que Lulu se sent un peu dépassé par les événements… Son amitié avec Marcel est-elle définitivement perdue ?

 

 

 commander en ligne

 

Ces deux livres, édités chez Actes Sud, font partie d’une série prévue pour les lecteurs à partir de 9 ans.

 

Ecole des loisirs

« Modèle vivant », Carole Fives, école des loisirs

ans.jpg

L’auteure raconte l’été de ses quinze ans. Alors qu’elle est lycéenne, douée pour le dessin grâce auquel elle arrive à exprimer les désarrois de son âge, son père lui annonce qu’en septembre, ils partiront vivre à Paris pour rejoindre Josiane, sa nouvelle compagne.

Mais avant cela, il y a les vacances très organisées par le père de Carole. Il les emmène d’abord son frère et elle voir les châteaux de la Loire. C’est l’occasion pour elle de rencontrer José qu’elle va fréquenter deux jours seulement mais qu’elle voudra absolument revoir.

Après un court séjour en Normandie avec Josiane qui ne se passe pas bien, Carole doit normalement rejoindre sa mère et son frère dans le sud. Mais elle négocie la possibilité de rejoindre José quelques jours avant de se rendre vers sa destination finale.

Le jeune homme de 19 ans, peintre autodidacte, l’initie à la peinture, l’invite à se faire confiance et à appréhender l’art de manière plus intuitive. C’est aussi la découverte de l’amour, des corps, de la confiance que l’on peut se se faire.

C’est un très beau roman pour adolescents parlant de la découverte de l’amour, des sentiments mitigés quand les parents se séparent et qu’arrivent les nouveaux compagnons.

commander en ligne

 

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse, Romans

« Le passage du diable », Anne Fine, Ecole des loisirs

diable.jpgcommander en ligne

Anne Fine est une auteure de jeunesse anglaise très connue pour ses romans destinés aux enfants à partir de 8 ans comme par exemple, « Journal d’un chat assassin » ou « Ma mère est impossible ». Son style à l’humour très « british » plait autant aux enfants qu’aux parents et nous retrouvons ce style dans ce nouveau roman pourtant destiné à une tranche d’âge plus élevée. En effet, les adolescents de 13-14 ans devraient aimer ce roman « gothique » plein de mystères et de rebondissements.

Daniel Cunningham est un enfant qui vit confiné dans sa chambre car sa mère le croit malade et veut le protéger à tout prix. Il n’a pour seule compagnie que les livres et une maison de poupée avec laquelle il joue uniquement la nuit quand sa mère ne le surveille pas. Un jour il va être délivré par ses voisins qui ont découvert son existence. Sa mère, internée pour folie, se donne la mort presque sous ses yeux. Daniel va être recueilli par un médecin et sa famille qui vont l’aider à apprendre à vivre « normalement ». Mais Daniel a un oncle qui est prêt à l’accueillir chez lui. Voilà donc ce garçon en route pour une nouvelle maison qui se révèle être la maison de poupée grandeur nature. Mais quels sont les secrets de son oncle et pourquoi tient-il tellement à savoir si cette fameuse maison de poupée existe encore?

L’histoire se passant fin du 19° siècle, il n’y a pas d’ordinateur ou de monde parallèle dans cette histoire, mais beaucoup de référence à la littérature gothique anglais de cette époque.

Ecole des loisirs, Litttérature de jeunesse

Deux séries pour adolescents à l’école des loisirs.

 

Les orpheines d’Abbey Road, Audren T1 et T2

audren1.jpgaudren2.jpg

 

Deux tomes d’une série qui en comptera 3, lus par ma fille de 13 ans qui aiment les aventures fantastiques avec de belles histoires d’amitié.

 

 

 

 

Apparemment cette série a répondu à ses attentes tout comme la série suivante de Susan Hubbard

 

societe.gif« La société des S » J’ai lu ce premier tome et j’avais bien aimé. Ma fille l’a dévoré et a réclamé la suite. Pourquoi la priver? L’héroïne, Ari, mûrit au fil des pages mais ne grandit plus à partir du moment où elle est devenue vampire. Aventures, rebondissement, apprentissage de la vie. Tous les ingrédients y sont.

 

2scoiété.jpg

 3société.jpg

 Laurence