Policier - thriller, Weyrich

Des romans policiers aux éditions Weyrich

Vous avez envie de découvrir la Belgique autrement ? Alors lisez les romans policiers de la collection Noir Corbeau des éditions Weyrich. Pas besoin d’aller loin pour être dépaysé, Louvain-La Neuve, Namur ou encore Bruxelles vous ouvrent les bras grâce à la littérature.

En avril 2019, Francis Groff et Christian O. Libens ont ouvert le bal et nous ont emmené l’un à Charleroi et l’autre Liège avec les titres Morts sur la Sambre et Les Seins des Saintes.

En novembre, ce fut le tour de Ziska Larouge avec La Grand Fugue et le retour de l’enquêteur Stanislas Barberian de Francis Groff pour un titre dédié à Namur Vade retro, Félicien !

Il y a quelques jours, sortaient deux nouveaux titres, Orange sanguine ( je vous laisse deviner où se passe l’intrigue…) de Francis Groff et Une mort pas très catholique d’un duo d’auteurs, Agnès Dumont et Patrick Dupuis que l’on connaît plutôt dans le domaine de l’écriture de nouvelles. Ils ne s’en sortent pas mal dans cette intrigue qui nous balade de Louvain-La-Neuve à Bruxelles en passant par Namur.

Les intrigues sont bien ficelées, l’humour n’est jamais loin. A découvrir.

JC Lattès, Romans

L’homme qui dépeuplait les collines, Alain Lallemand, JCLattès

Pendant le confinement, j’ai lu pas mal de romans dont celui du journaliste Alain Lallemand qui travaille au journal Le Soir. On sent que l’auteur a l’expérience des grands reportages et il nous en fait bénéficier dans ce roman qui évoque une région d’Afrique très tourmentée, le Kivu à l’est de la République démocratique du Congo. Le lecteur voyagera entre cette région et l’Europe car il suivra deux enquêtes en parallèle. Celle, en Europe, d’un groupe de journalistes désireux de révéler les exactions d’un président congolais qui connaît tous les moyens pour bien cacher celles-ci et de l’autre, l’enquête d’un tout jeune ingénieur des mines français mais d’origine burundaise qui, avec l’aide d’une jeune femme membre d’une ONG, essaie de comprendre pourquoi des mines anti-personnelles explosent et tuent de jeunes mineurs innocents.

20200529_191200

L’intrigue, bien ficelée, ne s’arrête pas à une simple enquête rondement menée car l’auteur crée des personnages crédibles pourvus d’une histoire qui nous est révélée peu à peu et qui nous permet une empathie complète avec eux.

Du grand art !

Et une bonne idée pour la fête des père !